Que vous souhaitiez profiter d’une période de transition professionnelle pour donner naissance à votre enfant. Ou alors qu’il s’agisse d’une grossesse non prévue (mais heureuse) ou d’un accident de vie alors que vous veniez d’apprendre l’heureuse nouvelle, les aléas de la vie font que parfois grossesse et chômage s’entrecroisent.

Il n’existe aucune règle qui interdit à une femme au chômage de tomber enceinte. Mais il existe 2 raisons pour lesquelles une femme, même enceinte, peut être licenciée : 

  • la faute grave
  • la raison économique

Les autres motifs de licenciement (en particulier liés à la grossesse) sont interdits. Les prud’hommes se chargent de sanctionner les employeurs indélicats.

Bref, il peut exister 1000 raisons qui font d’une femme tombe enceinte en période de chômage, mais les questions inhérentes à cette situation sont au moins aussi nombreuses :
– Comment déclarer ma grossesse à pôle emploi ? Et quand ?
– Est-ce que je risque de me faire radier ?
– Par quoi mes indemnités chômage vont-elles être remplacées ? Vais-je m’y retrouver financièrement ?
– Dois-je continuer à suivre mon parcours de retour à l’emploi vu ma situation ?
….

Comment cela se passe concrètement :
Tant que vous êtes aptes à travailler, jusqu’au début de votre congé maternité, vous touchez l’ARE (allocation de retour à l’emploi). En contrepartie, vous devez effectuer les démarches de retour à l’emploi prévues : recherche active d’emploi, formation, entretiens d’embauche… Et lorsque vous êtes en congé maternité, vous toucherez des indemnités journalières de votre caisse d’assurance-maladie.

Comment déclarer ma grossesse à pôle emploi ?

Si vous devez passer en agence ou avez un rendez-vous avec votre conseiller, vous pouvez les avertir à ce moment-là, sinon vous pouvez déclarer le début de votre congé maternité au moment de votre actualisation mensuelle (du 1er au 8 de chaque mois) , puisqu’il y a une case prévue à cet effet. Si votre congé maternité commence le 15 du mois par exemple, vous toucherez l’ARE jusqu’au 15 puis les indemnités journalières jusqu’à la fin du mois. Le chômage pendant la grossesse est une éventualité bien prévue chez pôle emploi.

Vais-je perdre mes allocations chômage pendant la grossesse ? Vais-je être radiée ?

Cela dépend des agences, mais comme pôle emploi adore radier les chômeurs, c’est bon pour leurs statistiques. Votre conseiller pole emploi vous le demandera sûrement au début de votre congé maternité. En fait, cela n’aura pas d’impact négatif pour vous, puisque ainsi, vous n’aurez pas à faire vos actualisations mensuelles et quand vous vous inscrirez, après la fin de votre congé maternité, vous n’aurez pas de délai de carence. En cas de radiation, vous récupérerez vos droits à la fin de votre congé (sans perte). Et si vous n’êtes pas radiée, vos allocations chômage (ARE) seront suspendues pendant votre congé maternité et reprendront à la fin de celui-ci.

Faut-il continuer les démarches de retour à l’emploi ?

Difficile de se projeter dans une vie professionnelle à court terme étant donné votre grossesse. Mais vous devez quand même effectuer les démarches que vous vous êtes engagée à faire au moment de votre inscription à pôle emploi. Rappel : un éventuel futur employeur a l’interdiction de vous demander si vous êtes enceinte ou si vous comptez l’être bientôt…. Mais vous pouvez le dire de votre propre initiative, ce qui entrainera presque toujours l’échec de l’entretien d’embauche. 

La loi interdit aussi à l’employeur de faire travailler une femme enceinte :

  • dehors après 23h
  • quand il gèle
  • ainsi que le port de charges lourdes.

Partager

Vous pourriez aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *