amniocentese ou amniosynthèse

Qu’est ce que l’amniocentèse ?

Egalement appelé amnio ou amniosynthèse, cet examen médical est le prélèvement de liquide amniotique (poche des eaux). On ne pratique pas une amniocentèse avant le seuil des 3 mois et demi de grossesse.

Quelles anomalies sont détectables grâce à cet examen ?

L’analyse du liquide amniotique permettra d’établir une sorte de carte des chromosomes – le caryotype- du foetus. On pourra alors diagnostiquer d’éventuels problèmes de chromosomes, y compris la trisomie 21. Dans ce cas, le praticien propose aux parents l’éventualité d’un avortement thérapeutique.

Pourquoi prescrit-on cet examen ?

Les professionnels de santé le prescrivent généralement :
– En cas de maladies héréditaires ou d’anomalies génétiques dans les antécédents familiaux.
– Si la mère a plus de 38 ans.
– Lorsqu’on détecte une anomalie lors d’une échographie
– si la maman a été en contact avec une maladie infantile pendant le début de la grossesse.

Comment se déroule l’amniocentèse ?

Après avoir établi la position du foetus par échographie, le docteur introduit une aiguille fine dans la paroi abdominale jusqu’à l’utérus pour prélever quelques millilitres de liquide amniotique. L’examen se pratique sans anesthésie. Mais fort heureusement il n’est pas douloureux, sa douleur est équivalente à celle d’une prise de sang. La durée de l’examen n’excède généralement pas les 10-15 minutes.

Les risques de l’aminiocentèse ?

Les risques liés à l’amnio sont très faibles, le risque d’avortement spontané existe dans 0.5% des cas, des saignements, douleurs ou écoulements de liquide sont des signes qui doivent vous amener à consulter aussi vite que possible. De très faibles risques d’infection existent aussi. Heureusement, le danger pour le foetus est infime.

Les suites de l’examen ?

Après une amniocentèse, on conseille d’observer une phase de repos pendant quelques jours. Après 2 à 3 semaines d’une attente interminable, on connaitra enfin les résultats de l’amnio.

Combien coute l’amniocentèse ?

Assez cher, mais heureusement, la sécurité sociale prend en charge à 100% le remboursement de cet examen. … A la condition qu’il soit dûment justifié par un avis médical. Un examen de complaisance ne peut donc pas être remboursé.

Partager

Vous pourriez aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.